Pour restaurer nos vieux vélos, voici comment nous procédons:

 

1- démontage (dégrippant indispensable) complet et nettoyage de toutes les pièces (essence ou autre…). Attention à bien répertorier et classer les pièces (billes notamment).

 

2- ponçage et mise à nu du métal du cadre (brosse métallique du touret et finition à la brosse métal sur perceuse)...

 

3- une ou deux couches de peinture d'apprêt (peinture auto en bombe achetée dans un magasin d'accessoires auto : la peinture auto est plus résistante aux chocs).

 

4- deux ou trois couches de peinture couleur (idem).

 

5- deux ou trois couches de finition au vernis brillant (idem).

 

6- les pièces métalliques (freins, visseries, gaines, pignons, chaîne...) sont passées à la brosse métallique du touret puis frottées à l'huile de lin pour éviter la rouille, puis remontées.

 

7- le guidon, la tige de selle, le pédalier... sont éventuellement renickelés (si le vélo date d’avant 1930) ou rechromés (s’il date d’après 1930) dans un atelier spécialisé.

Puis, le tout est remonté...

 

Pour la selle, si le cuir est abîmé, on trempe la selle dans l'eau chaude pendant 10 minutes environ, puis on la sangle dans sa forme définitive et on laisse sécher. Elle reprend ainsi sa forme initiale. Il suffit ensuite de la faire briller avec du cirage à chaussure.

Pour les roues, la solution la plus efficace est de démonter les rayons pour poncer et repeindre (idem pour les bombes) les jantes: mais on n'a pas toujours la possibilité ni le savoir faire nécessaire. Il ne reste donc que la débrouille: protéger chaque rayon avec du ruban adhésif, poncer puis peindre la jante.

Dans tous les cas, la patience et « l’huile de coude » sont indispensables… Bon courage…